Bonjour Xavier, Peux-tu te présenter ?

Salut je m’appelle Xavier Kain, j’ai 29 ans, je suis parisien à la base, mais j’ai tout claqué il y a maintenant presque 3 ans pour venir à Tarifa afin de vivre ma passion du kite au maximum ! Pour cela je n’ai pas hésité à lâcher mon job qui certes m’apportait stabilité, mais qui ne me donnait pas suffisamment de flexibilité pour kiter régulièrement. C’est pourquoi j’ai décidé de me mettre en freelance en tant que webdesigner afin de pouvoir organiser mon planning en fonction des conditions pour être sûr de ne manquer aucune session, et il faut avouer qu’à Tarifa je suis bien gâté !

Peux-tu nous parler du spot de Balneario à Tarifa ?

C’est surement le spot le plus dangereux de Tarifa, ça fonctionne par Levante, vent d’Est très fort (atteint souvent les 40 à 50 nœuds) et complètement offshore sans aucune sécurité bateau. Mais c’est aussi pour moi le plus beau spot : ultra-flat en général, et les jours de houles des vagues incroyables qui rentrent aussi bien pour du strapless qu’en tant que kicker pour se projeter dans les airs. C’est vraiment mon spot de prédilection quand ça souffle fort, je ne jure que par Balneario, même s’il a fallu plusieurs fois nager à contre-courant pendant ¾ d’heure pour rentrer après une galère, ou encore passer par les rochers en équilibre en faisant gaffe de ne pas abimer le matos … mais la session en vaut toujours le coup !

Quelles étaient les conditions pendant le shooting ?

Les conditions étaient un peu light et rafaleux par rapport à ce qu’on espérait, on a du avoir une trentaines de nœuds maximum, mais on a été gâté niveau vagues donc ça nous a quand même permis de bien nous projeter dans les airs avec de beaux kiteloop.

Que penses-tu de la nouvelle Furia ?

Je crois que la vidéo parle d'elle-même 😊 

Quel est ton style de navigation et tricks préférés ?

Je me vois comme quelqu’un d’ultra-polyvalent, je m’adapte aux conditions et je pratique la discipline la plus adaptée : si c’est très light (entre 8 et 13 nœuds) je vais partir foiler, si on a un peu plus d’air (entre 15 et 20 nœuds) je vais faire du freestyle, si ya de la houle et entre 18 et 30 nœuds onshore je vais partir en strapless, et enfin si le levante rentre avec au moins 35 nœuds (et jusqu’à 50 nœuds) c’est parti pour la session big air avec megaloop à gogo !! J’aime tout mais c’est vrai que le big air reste vraiment ma discipline préférée avec mon fameux megaloop late frontroll